• Le froid protège l'eau. N'utilisez que le robinet d'eau froide pour la boisson et la préparation des aliments.
  • Un robinet qui goutte peut consommer jusqu’à 44 000 litres d’eau à l'année soit un surcoût de 123 € par an.
  • La qualité sanitaire de l'eau potable en France est aujourd'hui l'une des meilleures du monde.

Le traitement des eaux usées

ACTUALITÉS

Chaque année, avec le retour des basses températures, l’eau se transforme en glace et peut entraîner la casse des tuyaux et du compteur d’eau.

Quelques conseils sous la rubrique Protéger votre compteur.

Votre eau du robinet, source de confiance

Une très large majorité de Français exprime sa satisfaction et sa confiance à l’égard de l’eau du robinet à travers le baromètre TNS Sofres / CIEau.

  • En 2016, 87% d’entre eux se sont déclarés satisfaits du service public de l’eau,
  • 81% déclarent faire confiance en l’eau du robinet
  • 65% des Français déclarent aujourd’hui boire de l’eau du robinet tous les jours, alors qu’en 2001, ils n'étaient que 53%.

Pour en savoir plus sur la qualité de l’eau dans votre commune, rendez-vous dans votre mairie ou sur le site internet du Ministère des Affaires Sociales et de la Santé. Une synthèse sur la qualité de l’eau est également envoyée une fois par an avec votre facture d’eau.

Le traitement des eaux usées permet de séparer les polluants de l'eau à l'aide de différents procédés physiques, chimiques ou biologiques. Le but de ces différents traitements est de diminuer au maximum la quantité de substances polluantes contenues dans les eaux usées. L'eau restituée au milieu naturel doit être dotée d'une qualité suffisante pour ne pas dégrader le milieu récepteur.

Le traitement des eaux usées est composé de différentes étapes :

  • Les prétraitements

Ils correspondent aux traitements physiques qui consistent à débarrasser les eaux usées des substances les plus grossières. Il s'agit du dégrillage et du dégraissage, ce sont des étapes simples de séparation physique.

  • Les traitements primaires

Ce sont les procédés physico-chimiques. Les traitements primaires éliminent une forte proportion des matières minérales et organiques en suspension par décantation. A l'issue du traitement il reste 40 à 50% des matières en suspension à éliminer. Ces traitements ne sont pas suffisants, il ne s'agit que d'une épuration partielle des eaux usées.

  • Les traitements secondaires

C'est le traitement biologique des eaux usées qui permet l'élimination des matières solubles. Les traitements secondaires sont désormais le niveau minimal de traitement à mettre en œuvre dans les stations de dépollution avant de rejeter les eaux dans le milieu naturel.

  • Les traitements tertiaires

Lorsque l'eau épurée est rejetée dans un milieu particulièrement sensible tel que les eaux de baignade ou les zones d'élevage de coquillages, les eaux usées doiven

 

t subir des traitements tertiaires. Ils peuvent correspondre à des traitements spécifiques pour la réduction des odeurs ou la désinfection.

Une partie des substances polluantes retirées lors du traitement des eaux usées est détruite grâce aux bactéries qui les dégradent et les transforment en dioxyde de carbone ou en eau, c'est la pollution organique. Les autres substances polluantes appelées boues sont utilisées en agriculture comme engrais, mises en décharge ou incinérées.